Vous êtes ici

Evaluation par un professionnel de la rééducation dans le cadre de l'accident vasculaire cérébral

< Retour
Prise en charge initiale de l’accident vasculaire cérébral - Evaluation par un professionnel de la rééducation lors de la prise en charge initiale de l’accident vasculaire cérébral
Résumé

Cet indicateur mesure si l'évaluation par un professionnel de la rééducation (kinésithérapeute, orthophoniste, ergothérapeute) et/ou un médecin de médecine physique et de réadaptation, a été notée dans le dossier du patient hospitalisé pour un accident vasculaire cérébral. Cette évaluation précoce permet la mise en œuvre de la rééducation, indispensable pour réduire la dépendance et favoriser la reprise de l’autonomie pour toute personne atteinte d’accident vasculaire cérébral.

Question à laquelle l’indicateur répond

Une évaluation par un professionnel de la rééducation (kinésithérapeute, orthophoniste, ergothérapeute) et/ou un médecin de médecine physique et de réadaptation, est-elle retrouvée dans le dossier du patient ?

Ce qu'il mesure et méthode de recueil (détails techniques et statistiques)

Cet indicateur est présenté sous la forme d’un taux. Il est calculé à partir d'un échantillon aléatoire de 80 dossiers. Il correspond à la proportion de patients hospitalisés pour un accident vasculaire cérébral et ayant fait l'objet d'une évaluation par un professionnel de la rééducation (kinésithérapeute, orthophoniste, ergothérapeute) et/ou un médecin de médecine physique et de réadaptation.

Comment interpréter son résultat ?

Plus le résultat de cet indicateur est élevé, plus les patients bénéficient d'une évaluation par un professionnel de la rééducation, et plus grandes sont les chances de mettre en œuvre la rééducation permettant de réduire la  dépendance et de favoriser la reprise de leur autonomie. Les résultats sont rendus sous forme de classe de performance (cotation de A à C). Ces classes indiquent le niveau de qualité évalué pour un établissement par rapport au niveau de qualité attendu. Il est attendu que 80% des patients bénéficient d'une évaluation par un professionnel de la rééducation

Clés de lecture :

Carré vert foncé - 10x10 : Les établissements en classe A ont dépassé cette valeur attendue. Ainsi, plus de 8 patients sur 10 ont une évaluation par un professionnel de la rééducation.
Carré vert clair - 10x10 : Les établissements en classe B l'ont atteinte. Ainsi, 8 patients sur 10 ont une évaluation par un professionnel de la rééducation.
Carré jaune - 10x10 : Les établissements en classe C ne l'ont pas encore atteinte. Ainsi, moins de 8 patients ont une évaluation par un professionnel de la rééducation.
Carré rouge - 10x10 : Les établissements "Non répondant" correspondent aux établissements qui n'ont pas répondu à leur obligation de recueil.
: Les établissements sont "Non concernés".

Pour les établissements "Non concernés" par cet indicateur car l'activité demandée n'est pas réalisée ou est trop faible (< 10 dossiers), la mention "Non concerné (pas d'activité)" est affichée à la place du résultat et de la classe de performance. Pour les établissements "Non concernés" par l'affichage des résultats car le nombre de dossiers évalués après les exclusions est insuffisant pour entrer dans la comparaison nationale, la mention "Non concerné (non comparable)" est affichée à la place du résultat et de la classe de performance.

En raison d'une modification dans le calcul de l'indicateur, l'évolution du résultat dans le temps n'est pas affichée.

Limites de l'indicateur

Cet indicateur porte sur les processus mis en place par l’établissement  pour prendre en charge le patient.  Une évaluation par un professionnel de la rééducation permet la mise en œuvre de la rééducation indispensable pour réduire la dépendance et favoriser la reprise de l'autonomie du patient. Cependant, ce n'est pas le seul élément déterminant pour une prise en charge de qualité.

Définitions annexes

Un accident vasculaire cérébral (AVC) ou attaque cérébrale, est une défaillance de la circulation du sang qui affecte une région plus ou moins importante du cerveau. Il survient à la suite de l’obstruction ou de la rupture d’un vaisseau sanguin et provoque la mort des cellules nerveuses, qui sont privées d’oxygène et des éléments nutritifs essentiels à leurs fonctions. Il faut distinguer 2 types d'AVC : les infarctus (80%) et les hémorragies cérébrales (20%).

Votre navigateur est obsolète

Cette application graphique dynamique nécessite pour son bon fonctionnement un navigateur récent, et risque de ne pas fonctionner sur votre navigateur.
Les navigateurs supportés sont à minima : Internet explorer 10 / Mozilla Firefox 20 / Google Chrome 26 / Safari 6.
Vous pouvez cependant consulter la liste des établissements de santé, pour chaque établissement, un lien vers sa fiche détaillée : Tous les établissements.

×